La balade du dimanche

LA BALADE DU DIMANCHE

Le piéton Campétois était de sorti ce dimanche. Il en a profité pour aller se promener du côté de Pessac Alouette où se déroulait la finale de 4e série Côte d’Argent entre Martignas et St Loubes. Fait du hasard, le vainqueur sera l’adversaire du Real, dimanche en championnat de France. Ce sera Martignas

Il est 14h, après 30 min de recherches, le coquet stade de Pessac-Alouette se dévoile sous mes yeux. Enfin garé j’entends des cris aigus chantant en cœur « Martignas, Allez, Allez, Allez. » Tiens, tiens, ça me rappelle vaguement quelque chose ! Une fois entré dans l’enceinte du stade, les craintes étaient confirmées : les vainqueurs du jour avaient eux aussi un groupe de supportrices qui donnaient de la voix. Avec en prime, la présence d’une leader vocale !! Equipée d’une poêle à Paella et d’une baguette, elle a chanté et encouragé ses joueurs pendant 80 min. Celles qui suivaient  n’étaient pas en reste. Une chose est sûre, le rugby de Martignas a un club de supporters efficace : maquillage, Tap Tap, batterie et pon-pon : l’attirail complet. Il y aura donc bel et bien une guerre des tribunes dimanche pour ce 16e de finale.

Quand la conquête mène à la victoire

Parlons un peu du match à présent, car malgré le score final, 29 à 5, il y en a eu un, et on pouvait en tirer de nombreux enseignements. A entendre les bruits des supporters autour de moi, il existait une certaine rivalité entre les deux clubs. Pourquoi, je ne sais pas. Toujours est-il que durant la phase régulière, chaque équipe avait remporté la victoire sur le terrain de l’adversaire. Toujours avec des bruits de couloirs… ou de mains courantes en l’occurrence, il semblerait que St Loubes se soit présenté en finale, handicapé par de nombreuses absences. Mais les faits sont là et une finale ça ne se joue pas, ça se gagne !! Et dès l’entame de match, il n’y avait plus aucun doute : Martignas va survoler les débats. Il ne restait plus qu’au piéton Campétois à comprendre les forces et les faiblesses de cette équipe girondine. Malheureusement des faiblesses, je n’en ai pas vu beaucoup, voire même quasiment pas.

Ce qu’il faut retenir de cette finale, c’est que les jaunes et noirs de l’ASM n’ont pas eu à forcer leur talent pour remporter la mise. Quatre essais inscrits, un buteur relativement fiable, jusque là rien à redire. Et pourtant, là ou les futurs adversaires ont impressionné c’est dans le domaine de la conqûete : 5 ballons volés sur introduction adverse, autant de ballons subtilisés en touche et une ligne de défense parfaitement organisée. Au final, des munitions et des occasions d’essai envolées pour les rouges et noirs de St Loubes. A signaler que la 1ere incursion dans les 22 m adverse des joueurs de St Loubes a eu lieu aux alentours de la 30e min. Autant dire que le Real aura une nouvelle fois à faire à un rideau défensif extrêmement hermétique.

Des individualités au service du collectif

C’est un fait, pour remporter 5 ballons sur introduction adverse, il faut avoir une mêlée redoutable et un talon agile de ses pieds. Et sur ce point, la mêlée des rouges et noirs a été sur le reculoir une bonne partie de l’après-midi. La faute à qui ? A deux piliers hyper-robustes et athlétiques qui ont plié en 4 leurs différents adversaires. Les deux talonneurs qui se sont succédé n’étaient pas en reste eux non plus. On peut également noter un numéro 8 omniprésent aux 4 coins du terrain pendant les 80 min. Joueur habile balle en main, il semblait être le point d’ancrage des lancements de jeu de ses partenaires. Grâce à sa technique, il est notamment à l’origine de l’essai de son numéro 7 faisant suite à un départ en mêlée. Un joueur à suivre au même titre que ses partenaires de 3e ligne qui ont balayé le rectangle de verdure en plaquant à tour de bras et en intervenant régulièrement dans la ligne. La 2e ligne, travaillant dans l’ombre, était elle aussi à la fête et à l’origine de la domination du paquet jaune et noir sur son homologue.

Qu’en est-il des arrières à présent ? Les ¾ jaunes et noirs défendent bien… très bien même. Pour preuve, l’essai adverse intervient suite à la seule erreur d’inattention de cette ligne défensive hermétique. On notera la bonne gestion du jeu au pied initiée par le demi-d’ouverture ainsi que de belles intentions de relances de la part de l’arrière buteur. Il est difficile de relever des individualités tant cette équipe semble former un bloc collectif redoutable. A prendre avec le plus grand sérieux, c’est évident et surtout indispensable.

Le piéton Campétois sera resté incognito tout l’après-midi avec ses deux autres collègues du Moun présents pour l’occasion. Il aura consommé tout en restant discret et en profitant de l’agréable soleil printanier. Malgré tout, ce match nous aura fait découvrir un adversaire redoutable qui méritera le plus grand respect à l’heure d’aborder le championnat de France. Cette équipe est jeune et bien encadrée par des joueurs d’expérience. En somme, ce bouclier de 4e série de Côte d’Argent, les jaunes et noirs de l’AS Martignas ne l’ont pas volé. A méditer pour les rencontrer de plus près, dès dimanche sur le terrain.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×