Narrosse - Réal Soldevilla

LE REAL S’EXPORTE MIEUX

L’équipe première remporte un nouveau succès à l’extérieur pendant que la Réserve s’enfonce un peu plus. Retour sur un dimanche partagé entre confirmation et déception du côté de Narrosse.

Le Réal va mieux et ça se voit. Que ce soit aux entrainements où les joueurs se retrouvent nombreux et motivés, aux repas de groupe du vendredi soir où tout simplement sur les terrains. Le groupe vit bien, prend du plaisir à se retrouver et cela se ressent par des performances de plus en plus abouties. Ce club est une grande famille et tout le monde est motivé pour tirer dans le même sens. La présence d’anciens (P.M., présent mais incognito) ou bien encore des blessés (F. Lalanne, etc.) est là pour en témoigner.

Une entame encore manquée

Et pourtant, tout avait, une fois de plus, mal commencé et l’histoire du match face à Sare semblait se répéter. Malgré de bonnes intentions dès les premières minutes, avec une domination sans partage de la part des bleus et blancs Campétois, le Réal pêchait une nouvelle fois dans ce qui est certainement le mal de la saison : la finition. Et une fois n’est pas coutume, ce sont les adversaires qui en profitaient les premiers. Emmenés par un demi de mêlé omniprésent, les Narrossais ouvraient le score par une pénalité, suivie quelques instants plus tard d’un essai en contre de locaux tout heureux de pointer devant au tableau d’affichage.

Et comme le Réal semble apprécier se compliquer la tâche, un carton rouge attribué à Eric Brethes vient noircir un tableau qui n’en demandait pas tant.

Un sursaut salvateur

Mais ce Réal en plein renouveau a des ressources et le fait sentir. Bien que mené au score, les Campétois tenaient plutôt bien des Narrossais guère dangereux. La première véritable offensive lancée par les trois quarts aboutissait enfin à un superbe renversement d’école conclu en bout de ligne par Pâté, éliminant son vis-à-vis d’une feinte de passe digne des plus grands ¾ centres. Voilà le Réal revenu dans la partie à trois longueurs de banlieusards dacquois à l’agonie. Et sans des maladresses dans le dernier geste où la dernière passe, l’issue de la rencontre aurait pu être scellée dès les citrons.

Le deuxième acte sera la copie conforme du premier. Des Narrossais tenant le score tant bien que mal réussissaient à rajouter trois points de plus au tableau d’affichage.  Quand arrive enfin ce qui fut l’action du match. Un véritable chef d’œuvre collectif à quatre passes pour un essai d’ailier conclu par Guillaume Depis. Bien décalé par une longue passe de son demi de mêlé Xavier Lafontan, le n°14 plongeait dans l’en but entrainant l’euphorie totale des supporters venus nombreux encourager leurs protégés. Les deux « A Capellistes » pouvaient laisser éclater leur joie. Le Réal passait enfin devant au score après la transformation en coin réussie par le toujours parfait Renaud Darquier.

Les bleus et blancs pouvaient maintenant gérer tranquillement la fin du match en renvoyant systématiquement les locaux dans leur camp grâce au jeu au pied long et…. Précis de Joël Delas.  La défense de fer imposée par nos joueurs associée à la domination d’avants impériaux, en touche et en mêlée, laissait des Narrossais sans réelle ressource pour renverser la tendance. Une dernière pénalité de Renaud Darquier scellera l’issue d’un match finalement bien maîtrisé par les lévriers de Campet. Le Réal l’emporte sur le score de 17 à 13 et ce sont tous les chœurs de l’armée Bleue et blanche qui laissaient exulter leur satisfaction.

Tout est loin d’être parfait, mais les cris de satisfaction qui s’échappaient des vestiaires nous permettent de nourrir une grande ambition pour cette fin de saison.

Les joueurs peuvent maintenant se préparer sereinement à accueillir le grand rival Saint Pierrois pour une rencontre qui ne manquera pas de piment.

La Réserve à la dérive

C’était un match important, les joueurs l’ont laissé filé. Tombant dans la provocation de locaux pas avares sur les coups-bas, le Réal laisse échapper un match qu’il aurait dû remporter au vu du potentiel des noms cochés sur la feuille de match. Des individualités qui évoluent en dessous de leur niveau réel voient s’échapper  les premières places et probablement la qualification. Il reste cinq matchs à cette équipe et aux joueurs qui la composeront afin de ne pas gâcher une saison qui s’annonçait pourtant prometteuse.

Petit récapitulatif, l’objectif des entraineurs et de l’équipe dirigeante à l’aube du championnat était de figurer en haut du classement sur les deux tableaux. Le jeu proposé par les réservistes en début de saison générait une émulation et une concurrence saine au sein de l’effectif. Il est absolument nécessaire que tous œuvrent pour le bien du groupe et de l’équipe afin qu’une partie des joueurs ne se retrouvent pas en vacances au mois de mars…

Pour ce qui est du match, la première mi-temps, totalement à l’avantage des locaux, voyait le Réal déjà handicapé de 19 points au repos (19 à 0). A la reprise on sentait les joueurs davantage concernés réussissant à enchainer les temps de jeu dans le sillage d’un Benoit Darquier euphorique à l’idée de retrouver le terrain après 4 mois passés au Kosovo. Mais le match dût s’arrêter là, dans l’incompréhension générale, peut-être, me direz-vous, mais cela n’enlève en rien au trop lourd retard que les joueurs avaient emmagasiné durant les trente premières minutes.

Cap sur Saint-Pierre

Maintenant place à la réception des équipes de Saint Pierre du Mont. Un tout autre morceau au niveau des équipiers premiers avec un pack lourd et puissant auquel un redoutable pistolero s’associe pour transformer en points toutes les tentatives qui lui sont proposées… Une semaine studieuse s’annonce d’ores et déjà  pour le Réal. Une victoire serait synonyme d’un retour fracassant sur le trio de tête… C’est ce qui s’appelle certainement… une occasion à ne pas manquer.

Rendez-vous dimanche à partir de 14h au Stade de l’Amitié de Campet et Lamolère pour encourager nos joueurs.

 

Compositions :

Equipe Première

1-Zanchettin ; 2- Malaussanne ; 3- C. Martinez ; 4- Gilles ; 5- Pierre ; 6- Monget ; 7- Sauboua ; 8- Brethes ; 9- Lafontan ; 10- Fargues ; 11- Ravier ; 12- Darquier ; 13- Jaulin ; 14- Depis ; 15- Delas

16- Barat ; 17- Taufanoa ; 18- Lagrue ; 19- Diaz ; 20- Laborde ; 21 – Daudigeos ; 22- Mestrallet

Equipe Réserve

1- Labbé ; 2- S. Martinez ; 3-Cazade ; 4- Larrazet ; 5- R. Martinez ; 8- Gourgues ; 9- Veyssières ; 10- Pabois ; 11- Aparicio ; 12- Labat ; 13- Sicot ; 14- Legrand

16- Dejean ; 17- Peducasse ; 18- Lailheugue ; 19- Gérard ; 20- Parisit ; 21- Laffiteau J. ; 22- Darquier

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site