St-P du Mt - Réal Soldevilla

UN DERBY ET DES REGRETS….

Que retenir de ces derbys ? De la déception, de la frustration et un sentiment d’être passé à côté d’une victoire qui nous tendait les bras très certainement… Mais les faits sont là et ce sont les Saint-Pierrois qui sont restés maître sur leurs terres face au Réal. Le plus drôle restera malgré tout à venir avec le match des réservistes gagné sur le fil après avoir usé moult pots de vaseline durant toute la partie….

Quelle déception pour l’équipe première qui n’a jamais été inquiété et qui a parfaitement su contenir les assauts des avants adverses. Les trois quarts quant à eux ont exploité les ballons mis à leurs dispositions mais il manquait toujours ce petit quelque chose qui fait la différence : Concrétiser en points la domination de la partie…

Le premier acte, très équilibré, mettra à l’honneur le buteur adverse… Ce troisième ligne venu du foot concrétise chaque incursion des tangos dans la moitié de terrain campétoise. On le savait et les deux fautes commises furent immédiatement sanctionnées par les réalisations de ce pistolero hors pair. C’est à peu prés tout pour ces quarante premières minutes. Ah ! J’oubliais, on peut signaler le carton jaune accordé à juste titre au n°10 adverse pour son plaquage à retardement sur son ancien coéquipier… Cédric Aparicio… ! Oui il s’agissait bien d’un derby pour ceux qui l’auraient oublié!

La deuxième période pouvait reprendre, toujours sur ce même faux rythme qui marque généralement ces matchs si particulier. Le Réal jouait toujours chez l’adversaire sans pour autant conclure ses actions. Et on sentait en permanence les locaux capables de marquer sur un contre anodin. C’est ce qui se passa malheureusement. Après avoir réglé la mire, Franck Legal réduisait la marque pour permettre au Réal de revenir à 6 à 3. Mais comme un coup du sort, le demi de mêlé adverse se fait la malle pour aller marquer en coin un essai qui portait à présent les Campétois à 8 longueurs au panneau d’affichage… Peu après, ce qui pouvait apparaître comme le tournant du match pour le Réal arriva : le n°7 hyperactif des tangos récolta un carton rouge pour l’ensemble de son œuvre et de celle de ses coéquipiers dirons-nous… Mais malheureusement l’impact de sa sortie ne profita que très peu aux Campétois, toujours maladroits dans le dernier geste. Une ultime pénalité lointaine et difficile offrit une dernière chance à notre équipe de repartir de Saint-Pierre du Mont avec le point de bonus défensif. Peu en réussite jusque là, Franck Legal, transfuge de Saint-Sever offre à ses coéquipiers un point extrêmement important dans la course aux premières places…. Les dernières tentatives de relances du « bout du monde » n’y changeront rien. Elles donneront juste un peu plus de regrets aux joueurs qui ont enflammé la pelouse en offrant aux spectateurs quelques instants de jeu offensif… Pourquoi se réveil  si tardif ? Un point : un moindre mal malgré tout…

Passons à présent au sketch de l’après midi. On peut commencer par féliciter l'homme en vert (rouge et bleu pour l’occasion) car il a réussi  à faire faire des statistiques à notre Robert local qui a tout de même pu compter 16 pénalités contre nos joueurs pour une voir deux pour leurs adversaires… Bref, en sport, comme partout il y a une justice et nos joueurs ont fait honneur à leur première place en remportant cette partie sur le score de 12 à 10.

Pourtant, tout ne fut pas si évident. Menés 10 à 0 à la mi-temps suite à une interception du n°10 adverse qui se conclut entre les perches, les réservistes n’étaient toujours pas rentrés dans la partie. Malgré le retour de blessure des deux co-présidents (Bourdé et Malaussane), le jeu était plutôt léthargique… La remontée de bretelles de la pause ne fut certainement pas innocente au réveil salutaire du deuxième acte… Malgré un essai refusé à Legrand dû au mauvais positionnement de l’homme en rouge et bleu (sûrement le brouillard épais qui avait envahi la pelouse durant quelques secondes) les Campétois ne se décourageaient pas et la supériorité des avants se faisaient enfin ressentir avec deux essais conclus en force par Malaussane et Gourgues. La victoire était au bout du pied de Cédric Veyssières avec une transformation « presque » en bord de touche… Une fin heureuse puisqu’il offrit deux points supplémentaires à son équipe et les dernières décisions de notre « capacitaire » local lors des ultimes secondes de jeu ne changeront rien ! Que ce fut dur pour nos joueurs qui poursuivent leur cavalier seul en tête du classement. Le parcours sans faute continue.

 

Composition Equipe Première :

1-C. Martinez ; 2- D. Martinez ; 3- Taufanoa ; Laborde ; 5- Monget ; 6- Larrazet ; 7- Lalanne ; 8- Brethes ; 9- Fargues ; 10- Legal ; 11- Jaulin ; 12- Darquier ; 13- Lafontan ; 14- Mestrallet ; 15- Apparicio

16- Zanchettin ; 17- S. Martinez ; 18- Llerena ; 19- Gilles ; 20- Bourdé ; 21- Labeyrie ; 22- Daudigeos

Composition Equipe Réserve :

1-Dejean ; 2- Malaussane ; 3- Nartus ; 4- Gantier ; 5- R. Martinez ; 8- Diaz ; 9- Philippe ; 10- Bourdé ; 11- Legrand ; 12- Sicot ; 13- Parisit ; 14- Laffiteau

16- Bou ; 17- Meunot ; 18- Peducasse ; 19- Gourgues ; 20- Veyssieres

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site