25/11/12 : Sare / RSC

La marée noire

   Le pittoresque stade municipal de Sare, coincé entre les montagnes, a été en ce sombre dimanche de novembre le théâtre d’une déroute annoncée. On sait que lorsque l’on vient défier les sangliers saretars  dans leur antre il faut ranger l’habit de lumière et enfiler le bleu de chauffe ; autre règle à respecter, troquer les ballerines de danseuse contre les crampons de 21. Pour avoir galvaudé ces conditions les landais ont payé le prix fort.

   Dès l’entrée des équipes sur le terrain le traditionnel maillot noir floqué aux couleurs basques des locaux contrastait avec la tenue immaculée des campétois. Toutefois ces derniers réussissaient leur entame parvenant même à faire douter les locaux jusqu’à la mi-temps de la première mi-temps. Dès la seconde minute Hué échouait dans sa pénalité des 35m en face. Peu après premier carton jaune pour les locaux qui occupaient alors le camp landais ratant eux aussi une pénalité à la 10ème minute. Belle réaction campétoise qui emporte sur 20m les avants noirs qui perdent leur nerf et écopent d’un second carton à la 20ème minute. Les bleu et blanc jouent la pénalité à la main et Moustié emporté par son pack marque le premier essai de la rencontre.

   Piqué au vif les saretars réagissent trois minutes plus tard par leur arrière qui met le feu au terrain, marquant en coin après avoir récupéré un ballon dans ses 40m. A partir de là Sare domine les débats  et l’arrière local marque une nouvelle fois à la 30ème minute après plusieurs temps de jeu de ses coéquipiers ; il transforme lui même l’essai et Sarako Izarra  prend le large.

   Pour ne pas être en reste de leurs lignes arrières virevoltantes les avants basques aggravent  par deux fois le score peu avant la pause  sur deux essais copié-collé : touche à 5m, récupération du ballon progression et essai en coin. L’arbitre siffle la pause sur une petite échauffourée.

Mi-temps : Sarako Izarra 22 Real Soldevilla Campétois 5

   La seconde période sera un long calvaire pour les campétois privés de ballon et dépassés par la vitesse et la soif de jeu des lignes arrières basques qui ont fait le spectacle.  Quatre nouveaux essais, dont trois suite à des mouvements defort belle facture des trois quarts viendront enfoncer le clou. Le quatrième essai de cette seconde période sera marqué par le talonneur local. Preuve s’il en est de l’appétit de victoire de cette équipe  rugueuse et joueuse le carton jaune anecdotique dont elle fait les frais à dix minutes du coup de sifflet final d’un arbitre irréprochable. La mini trève sera la bienvenue pour panser les blessures physiques et morales d’un groupe diminué par les absences.

Score final : Sarako Izarra 48 Real Soldevilla Campétois 5

Le groupe : Zanchettin, Busquet, Segas,  Moustié, Monget,  Diaz, Painset  Irénée,Hué (cap), Laborde, Dupeyron, Jaulin, Legodou, Daudigeos,  Miller ; remplaçants : Le Furaut, Capmartin, Péducasse, Lanuc.

Equipe 2

   On craignait le pire pour les équipiers seconds eux aussi diminués face aux leaders de la poule ; et la  première période à sens unique confortait la poignée de supporters campétois dans leurs inquiétudes. En effet les campétois encaissaient un cinglant 46 à 0 et semblaient partis pour encaisser le carton de l’année.

Ils relevèrent le défi physique  en seconde mi-temps. Faisant jeu égal ils se paient même  le luxe de marquer un essai collectif à une équipe locale joueuse. Ils cèdent toutefois en fin de match, non sans avoir montré de belles ressources morales.

Score final : Sarako Izarra 58 Real Soldevilla Campétois 5

Le groupe : Gantier, Billotet, El Magroub, Devillers, Tatinclaux, Péducasse, Capuch, Deprez, Descat, Lanuc, Boyer, Bouteville, Capmartin, Le Furaut.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×